Quelle notion immatérielle que le temps : nous ne le voyons et ne le ressentons pas.
Et pourtant, il agit sur tout, et c'est ainsi que nous le percevons : sur notre être, notre vie, et le monde qui nous entoure.

Doit-il pour autant se résumer à des secondes qui s'écoulent, inlassablement, des jours qui passent, des saisons, des années ... Ou peut-être plutôt à un fleuve, indomptable, dont nous ne pouvons que suivre le courant, et regarder en arrière ou vers avant, espérant voir dans le passé nos erreurs ou notre bonheur, et dans le futur un avenir meilleur.
Mais nous ne pourrons jamais en être sûr, car il avance et change, en permanence.

Et finalement, lui qui est si précieux, ne le laissons-nous pas filer ?
Combien de fois restons-nous ainsi, à ne rien faire, libérant notre esprit, et attendant une idée, une nouvelle option, ou simplement l'apaisement.

Alors le temps passe, et nous n'y pouvons rien.
Certains craignent de voir la fin se rapprocher, et de l'avoir perdu à jamais.
Les autres, au contraire, ont l'espoir qu'un jour, ils réalisent que tout n'est pas fini, et qu'il en reste assez ...

>Hyunkel<